Les albums « Bad » et « Dangerous »

Bad (1986 – 1990)

En 1987, Michael Jackson sort l’album Bad et part pour la première fois en tournée mondiale sans ses frères. L’année suivante, il sort un film réunissant différents clips, Moonwalker, avec notamment Joe Pesci, et une biographie intitulée Moonwalk. Moonwalker devient la vidéo musicale la plus vendue de tous les temps (battant ainsi son propre record de The Making of Thriller). Pendant un certain temps, Bad a été le deuxième album le plus vendu de tous les temps avec plus de 34 millions de copies à travers le monde dont 10 aux États-Unis et 5 en Angleterre, record inégalé.


Bad est encore un énorme succès pour Jackson. Même si l’album n’atteint pas les records de ventes de Thriller, il contient néanmoins plus de « numéro 1 ». I Just Can’t Stop Loving You est enregistré en espagnol et en français sous les titres respectifs de Todo Mi Amor Eres Tu et Je ne veux pas la fin de nous.

Le clip du morceau Bad, réalisé par Martin Scorsese, est tourné dans le métro new-yorkais, dans une station désaffectée, qui est détruite une semaine après le début du tournage (l’équipe a dû reconstituer la station dans les moindres détails).

Par ailleurs, les clips de The Way You Make Me Feel, Man in the Mirror (appel à la paix et à l’amour, dont le clip montre les grands moments du XXe siècle et dénonce la pauvreté dans le monde), Dirty Diana (où Jackson reproduit un mini-concert rock avec en guest star le guitariste Steve Stevens), Another Part Of Me (clip live du Bad Tour 88), Smooth Criminal (reprenant les moments forts du film Moonwalker), Liberian Girl puis Leave Me Alone sont une nouvelle série de succès.
Michael Jackson entre à nouveau dans l’histoire musicale en devenant le premier artiste à avoir cinq singles d’un même album classés no 1 aux billboards américains. Neuf singles en ont été extraits.
Selon le producteur Quincy Jones, dans la réédition de cet album en 2001, la chanson titre Bad devait être un duo avec son rival de longue date le chanteur Prince, mais finalement ce dernier déclina la proposition.

http://www.dailymotion.com/video/xh6l5_michael-jackson-man-in-the-mirror

À la différence de Thriller et de Off The Wall, Michael Jackson est le compositeur principal de l’album puisque sur onze titres, il en compose neuf.

Sa voix y est plus rocailleuse, et musicalement Bad a un son beaucoup plus brut et métallique que Thriller ; une rythmique plus complexe (Smooth Criminal notamment) ; et il n’y a aucun répit, tous les titres étant rythmiques sauf seulement trois lents : I Just Can’t Stop Loving You, Man in the Mirror et Liberian Girl.

Anecdotes

  •  Le battement de cœur ouvrant la chanson « Smooth Criminal » est celui de Michael, enregistré par le Dr Eric Chevlan au moyen d’un synclavier.
  • Encore jeune acteur débutant, Wesley Snipes fait une apparition dans le clip Bad réalisé par Martin Scorsese, dans le rôle de Mini Max.
  • Malgré la qualité du morceau, le titre Cheater, composé par Michael Jackson et Greg Phillinganes, n’a pas été conservé pour cet album.
  • Michael Jackson a souhaité faire un duo sur la chanson et le clip Bad avec son rival Numéro 1 de l’époque Prince. Ce dernier déclina l’offre.
  • Michael Jackson sort 9 singles sur cet album et c’est un record.

Dangerous (1991 – 1993)

Le 20 mars 1991, Michael Jackson signe avec Sony un contrat de 65 millions de dollars d’une durée de quinze ans au cours desquels il doit produire six albums pour Epic, apparaître dans des films et des courts-métrages. Les revenus que ce contrat pourrait générer sont évalués entre 890 millions et un milliard de dollars. Le premier de ces albums, Dangerous, sort le 26 novembre 1991 et devient no 1 des classements en trois jours. Le total des ventes de Dangerous atteint 7 millions d’exemplaires vendus aux États-Unis et devient le 3e album le plus vendu dans la carrière de Michael Jackson avec plus de 33 millions de copies vendues derrière Bad avec plus de 34 millions de copies vendues.

L’album Dangerous contient quatorze chansons dont neuf singles qui sortent successivement : Black or White (novembre 1991), Remember the Time (janvier 1992), In the Closet (avril 1992), Who Is It (juillet 1992), Jam (septembre 1992), Heal the World (octobre 1992), Give in to Me (février 1993), Will You Be There (mai 1993) – qui devient plus tard le générique de fin du film Sauvez Willy – et Gone Too Soon une chanson en hommage à Ryan White, un jeune garçon victime du SIDA (novembre 1993).
Les vidéos accompagnant les singles comprennent de nombreuses stars parmi lesquelles : Michael Jordan (Jam), Kris Kross (Jam), Naomi Campbell (In The Closet), Eddie Murphy, Magic Johnson et Iman (Remember The Time), Macaulay Culkin (Black Or White) et Slash (Give in to Me).


Pendant sa tournée mondiale Dangerous Tour, du 27 juin 1992 au 11 novembre 1993, Jackson annonce la création de son organisation caritative Heal the World, association qui est rejointe par Heal The Kids en 2001 (les deux sont finalement dissoutes cette même année). Le 31 janvier 1993, il chante lors de la mi-temps de la finale du superbowl ; il interprète plusieurs de ses titres : Jam, Billie Jean, Black or White et Heal the World.
Le 17 août 1993, durant sa tournée de promotion pour l’album, Michael Jackson est accusé d’abus sexuel sur mineur par Evan Chandler, père de l’enfant de treize ans Jordan Chandler. Auparavant, ce dernier aurait fait des demandes répétées pour des faveurs, telles voitures, nouvelle maison et argent. Enfin, il aurait menacé Michael et exigé 20 millions pour la vente de quatre scénarios de films. Suite au refus de Michael, les accusations publiques fusèrent. Après une cure de désintoxication rendue nécessaire par la prise de calmants, Michael se dit prêt pour affronter un procès, mais son entourage, les compagnies d’assurances et les gestionnaires de sa fortune l’en dissuadent. Un montant jamais révélé officiellement (estimé entre 12 et 20 millions) sera versé à Evan Chandler. L’affaire s’arrête là mais a une forte implication sur l’état de santé de Michael. Il est contraint d’ailleurs à annuler quelques concerts de la fin de sa tournée.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 24/06/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :