Les albums «  Invincible » et «  Number Ones »

Invincible (2001 – 2002)

Six ans après HIStory, Michael Jackson sort Invincible le 31 octobre 2001. Avec un budget estimé à 30 millions de dollars, Invincible est l’album le plus cher de l’industrie musicale. Pour accompagner sa promotion, CBS diffuse Michael Jackson : 30th Anniversary Special, un événement spécial organisé afin de célébrer les trente ans de carrière solo de Michael Jackson. L’album débute no 1 au classement américain Billboard et dans treize pays différents. Il est certifié disque de platine aux États-Unis le 3 décembre 2001. Suite à des mésententes profondes entre Sony et Jackson, la compagnie de disques écourte la promotion de l’album, qui ne dure que trois mois. Seuls trois singles sont extraits de l’album : You Rock My World, Cry et Butterflies. Au total, l’album se vend à 2,5 millions d’exemplaires aux États-Unis et 7,5 millions dans le monde soit un total de 10 millions d’exemplaires. Bien que les chiffres restent impressionnants pour n’importe quel artiste, Invincible est considéré comme un semi-succès, et ses chiffres de ventes restent très décevants en comparaison avec les albums précédents. Certains rejettent la responsabilité de cet échec sur Michael Jackson en l’accusant d’avoir refusé de faire des tournées promotionnelles ; tandis que Jackson accuse Sony Music de ne pas avoir suffisamment fait la promotion de l’album, d’avoir annulé la sortie de plusieurs singles, et d’avoir annulé la production de vidéoclips accompagnant les chansons. Ultimement, il reprochera aussi d’avoir fait paraître le 16 octobre 2001 une ré-édition spéciale de son album « Dangerous », tout juste 2 semaines avant la sortie d’Invincible, en plus d’avoir fait paraître trop peu de temps après la compilation « Number ones », une orchestration qui éclipsa Invincible et qui prit des allures de sabotage orchestré par le PDG Tommy Mottola. Suite à cette série d’incidents aux allures de vendetta, Mottola sera congédié.

Le 13 juin 2002, Michael Jackson a été introduit, pour son travail de compositeur, au Songwriters Hall of Fame.

Le clip vidéo à gros budget de You Rock My World affiche plusieurs stars au casting : Marlon Brando, Michael Madsen, Chris Tucker et Billy Drago. Lancée en grande pompe, la chanson a été un succès en Europe, notamment n°1 en France et se classe à la 10e position aux États-Unis (Billboard Hot 100), mais seulement pendant une semaine.

Les titres de l’album n’ont pas été interprétés sur scène, sauf aux deux concerts Michael Jackson : 30th Anniversary Special, où il interpréte la chanson You Rock My World.

Compilations, best-of et nouvelles récompenses (2003 – 2007)

En 2003, Sony sort une compilation CD et DVD de tous les titres de Michael Jackson ayant été no 1, intitulée Number Ones. La compilation contient également une nouvelle chanson, One More Chance, composée par R. Kelly. Le disque se vend à 6 millions d’exemplaires dans le monde durant sa promotion. Le 16 novembre 2004, Michael Jackson sort un box set de quatre CD et un DVD, intitulé The Ultimate Collection, retraçant l’ensemble de sa carrière et contenant d’anciens morceaux inédits, des démos, des versions inédites et quelques nouvelles chansons. Cheater, sorti sous forme de CD promo dans quelques pays, sert de façon restreinte à la promotion du coffret, et son clip composé d’extraits du DVD Dangerous Tour est diffusé sur certaines chaînes musicales. Un autre clip est diffusé, Beat It, extrait du même DVD. Ce coffret fut le dernier produit auquel Michael Jackson collabora avec sa maison de disque Sony BMG Music Entertainment et qui mettra fin à leur contrat signé en 1990.

Le 30 juin 2005, Michael quitte les États-Unis pour s’installer au Bahreïn où il est reçu en tant qu’invité du cheikh Abdullah Bin Hamad Bin Isa Al-Khalifa, le fils du roi.
Le 19 juillet 2005, une nouvelle compilation The Essential Michael Jackson sort, ainsi qu’un DVD contenant le concert de Bucarest du Dangerous World Tour. Le CD compilation et le DVD se vendent très bien (respectivement no 1 en France avec plus de 350 000 exemplaires vendus et no 1 des ventes de DVD musicaux en France).
Le 18 avril 2006, Michael Jackson quitte le label Epic Records (et donc sa maison de disques Sony BMG), sous lequel il produisait tous ses albums solo depuis Off The Wall en 1979. Il signe un contrat avec le producteur de musique anglais Guy Holmes, PDG du label indépendant 2 Seas Records. Le contrat, rompu en septembre 2006, prévoyait la production d’au moins un nouvel album dont la sortie était prévue pour fin 2007.

En novembre 2006, Michael Jackson se rend à Londres afin de visiter les bureaux du Livre Guinness des records. Il reçoit à cette occasion un prix pour avoir battu huit records dont celui de « Premier artiste à avoir gagné plus de 100 millions de dollars en un an », « Premier artiste à avoir vendu plus de 100 millions de disques en dehors des États-Unis » ou encore « Meilleur artiste de tous les temps ». Michael Jackson est également présent aux World Music Awards pour y recevoir le Diamond Award, récompense réservée aux artistes ayant vendu plus de 100 millions d’albums.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 26/06/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :