Cendrillon

Apparence

Cendrillon est une jeune femme soumise à l’autorité de sa marâtre et à celle de ces deux demi-sœurs. Bien qu’elle soit maltraitée, humiliée et reléguée au rôle de servante, elle maintient l’espoir par ses rêves. Elle est fidèle à l’idée qu’un jour ses souhaits de bonheur deviendront vrai. Orpheline, seule sa marraine la fée et ses compagnons animaux la soutiennent et l’encourage dans sa quête d’amour et de bonheur.

Cendrillon sait aussi se montrer forte et déterminée ; quand l’invitation au bal royale arrive, elle fait tout ce qu’elle peut pour persuader sa mère qu’elle a autant le droit que les autres d’y être présente.

Bien que Cendrillon soit vue dans plusieurs tenues dans ses films ; la robe en haillons de domestique, sa chemise de nuit bleue, la robe rose confectionnée par ses amis les animaux, qui sera déchirée par ses demi-sœurs, la robe bleu apparue sous la baguette magique de sa marraine la fée ou sa robe de mariage blanche, cendrillon est cependant presque toujours représentée dans les produits dérivés ou publicités dans sa robe de bal bleu-clair avec ses chaussures de verre et ses longs gants.

Développement du personnage

L’animation de l’héroïne a été confiée à Eric Larson et Marc Davis. Comme ce fut le cas pour d’autres films d’animations, Walt Disney fit jouer les scène par une vraie actrice pour rendre l’animation la plus réaliste possible. Les deux animateurs n’avaient pas la même perception du personnage, Davis accentuant le raffinement et Larson optant pour la simplicité L’actrice Helene Stanley a servi de modèle vivant pour Cendrillon mais aussi par la suite pour Aurore, princesse de La Belle au bois dormant (1959) et pour Anita des 101 Dalmatiens (1961).

Pour David Whitley, ces trois personnages féminins ne sont que des déclinaisons de Blanche-Neige. Selon Withley, Blanche-Neige est l’archétype de la princesse qui se fait une place dans le monde, devant s’appuyer sur les forces de la nature et ses représentants, les animaux. Salomon pointe le fait qu’un élément constitutif de ces héroïnes est la faculté de parler avec les animaux. Whitley poursuit en expliquant, Cendrillon et Aurore ne sont que des variations de cet archétype et il faut ajouter à cette liste Ariel la princesse de La Petite Sirène (1989), une déclinaison sous-marine. Brode note que Cendrillon est la première héroïne Disney ayant une chevelure blonde. Pour Grant, l’actrice Helene Stanley, une brune et non une blonde comme Cendrillon, devait à la vue de ses performances de danseuse être plus belle que le personnage modelé sur elle. Cendrillon sert de passerelle entre les deux mondes (humains et animaux) interagissant avec les souris ou les oiseaux, ce qui la rend selon Maltin « très agréable ». Grâce aux chansons, il est possible de connaître ses sentiments, son côté tendre et affectueux.

Toutefois, lors d’une réunion du 13 décembre 1948 et après avoir vu l’animation de Cendrillon au début du film, Walt Disney demande aux animateurs qu’il considère comme bons de prendre plus de liberté et de ne pas donner l’impression de recopier les photostats, obtenus par rotoscopie. Davis indique qu’à l’époque les caractéristiques du personnage de Cendrillon n’avaient pas été définies lors d’une étape préliminaire de conception-modélisation des personnages, comme c’est le cas dans les autres productions. Dans le cas de Cendrillon, plusieurs dizaines de mètres d’animation avaient été réalisés avant cette définition. Davis compare dans une interview de 1982 Cendrillon avec une autre de ses créations, Cruella d’Enfer des 101 Dalmatiens (1961) : «  Cendrillon est plus difficile [à animer] car elle porte l’histoire… Elle doit être crédible, réelle et vous devez pouvoir ressentir de la sympathie pour elle. [Cruella au contraire est] un personnage plus gratifiant à faire parce que … il provoque le rire. » Pour Grant, Cendrillon diffère de nombreux personnages centraux des longs métrages de Disney car, pour participer au bal, elle y met toutes ses forces. Le but de cette présentation était de montrer Cendrillon comme une jeune femme agréable mais pas coquette.

Sur près de 400 postulantes, c’est Ilene Woods qui fut choisie pour interpréter la voix de Cendrillon. Cependant, elle ne savait même pas qu’elle auditionnait pour le rôle jusqu’à ce que Walt Disney ne la contacte : elle avait enregistré sa voix pour des amis, les paroliers Mack David et Jerry Livingston, qui l’avaient envoyée aux studios Disney sans l’avertir.

Source: http://fr.wikipedia.org/

 Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 20/07/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :