10 000…remerciements

Ca y est!—

Le blog a dépassé hier les 10 000 visites, alors merci à tous ceux qui suivent la rédac’ tous les jours, vous êtes plus nombreux chaque semaine! Merci aussi à toutes celles qui m’ont laissée de gentils messages ou des commentaires (que des filles, où sont les Jules?). Sachez que nous sommes désormais dans les « radars » de Google: 100% pression. Alors 10 fois, 100 fois, 1000 fois merci à toutes et à tous!

10 000

Le pitch: D’Leh (Steven Strait), un jeune chasseur de mammouths, voyage à travers des contrées inconnues dans le but de sauver son peuple. À la tête d’une armée, il poursuit un chef de guerre qui a enlevé son amour, Evolet (Camilla Belle). Son parcours l’amène à découvrir une civilisation avancée. Le film met en scène des animaux préhistoriques : un troupeau de mammouths laineux, des tigres à dents de sabre ainsi que de terrifiants oiseaux carnivores géants, les Phorusrhacos.

Thématiques

La civilisation asservissant les peuples alentour à l’aide d’un dieu et domestiquant les mammouths en voie d’extinction serait l’Atlantide. Ce continent est d’ailleurs évoqué dans le film lorsqu’un esclave dit que ses dieux sont arrivés par les étoiles ou par les airs, après que leur terre eut été engloutie par les eaux.

Le film fait également référence aux pyramides d’Égypte, notamment la grande pyramide de Khéops à Gizeh mais aussi au Sphinx ou au mystère de la constellation d’Orion, repris par le tatouage d’Evolet.

Camilla Belle as Evolet

Tous ces éléments ne sont pas contemporains et n’ont aucune relation d’un point de vue scientifique ; ils sont mis en relation ici, dans le cadre d’une théorie ésotérique de Graham Hancock développée dans son livre L’Empreinte des dieux, actuellement en vogue.

Fiabilité historique

L’histoire est censée se dérouler à la fin du Pléistocène. Toutefois, il s’agit d’un Pléistocène de fantaisie selon l’aveu de Kloser lui-même : « Ni Roland ni moi n’avons jamais eu l’idée que 10.000 puisse être un film documentaire ». Ainsi, le film présente de nombreux anachronismes et autres faussetés historiques.

Nous ne disposons d’aucune source écrite concernant les peuples d’Europe pendant l’ère glaciaire, si bien que les noms des personnages principaux comme Tic’Tic, Evolet ou Ka’Ren sont de purs produits de l’imagination. Quant au nom D’leh, il s’agit tout simplement d’une anagramme du mot allemand Held (héros).

Steven Strait as D'Leh

L’évocation des Égyptiens n’est pas non plus fidèle à la réalité historique, bien que cette civilisation ne soit pas citée en tant que telle dans le film. Les pseudo-Égyptiens du film, qui pourraient tout aussi bien évoquer la mythique civilisation atlante, construisent de hautes pyramides en tenant un grand compte de la constellation d’Orion : le pharaon évoqué est donc probablement Khéops. Toutefois, partant de cette hypothèse, la pyramide de Khéops n’a été construite qu’entre 2551 et 2472 avant notre ère environ, et nullement en –10 000. De plus, la pyramide n’a probablement pas été construite par des esclaves, mais par des travailleurs salariés.

Le mammouth n’a disparu qu’à la fin de la dernière ère glaciaire, comme le film le montre. Dans le film, cependant, ils sont représentés avec une très grande taille. Bien sûr, il a existé des espèces gigantesques, comme le mammouth impérial et le mammouth d’Amérique du Nord, mais les autres mammouths ne dépassaient pas les éléphants d’Asie actuels avec une hauteur au garrot de seulement 3,50 m. On ne possède pas de preuve tangible que des mammouths aient jamais vécu dans la vallée du Nil ; il existe pourtant une représentation présumée de mammouths dans un tombeau égyptien.

Les Phorusrhacos vivaient surtout en Amérique du Nord et du Sud. Il n’existe aucune preuve que 10 000 ans avant notre ère il s’en soit trouvé en Europe. Gastornis était une espèce européenne, mais elle vivait il y a 40 millions d’années.

Les chats à dents de sabre vivaient surtout en Amérique du Sud. En Europe aussi il y en a eu, mais ils se sont éteints vers – 30 000 ans. Par ailleurs, leur taille est exagérée dans le film. De plus, les hommes appellent les chats à dents de sabre par ce nom, alors que le sabre n’était pas encore inventé.

Le maïs est une espèce importée d’Amérique par les Européens au XVIème siècle, or à la fin du film, les hommes cultivent cette plante.

Similitudes avec Stargate

Plusieurs éléments peuvent se rapporter au précédent film de Roland Emmerich, Stargate, la Porte des étoiles : Les pyramides de Guizeh sont ici baties en -10000 : Jack O’neill confirme cette date dans Stargate.

La révolte envers le pharaon peut se rapprocher de la rébellion qui renversa le Seigneur Goa’uld Râ sur Terre.

On dit du pharaon qu’il est un dieu. D’Leh contredit ce fait. Dans Stargate, SG-1 s’efforce de montrer aux peuples que les seigneurs Goa’ulds ne sont pas des dieux.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 15/08/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :