Hestia

Dans la mythologie grecque, Hestia (en grec ancien Ἑστία / Hestía) est la divinité du feu sacré et du foyer. Fille aînée de Cronos et de Rhéa, sœur de Zeus, Poséidon, Hadès, Héra et Déméter, elle appartient à la génération des douze grandes divinités de l’Olympe, bien que sa présence dans le canon olympien soit variable.

Dans la mythologie romaine, elle correspond à Vesta.

Mythe

Hestia n’est pas mentionnée par Homère. Hésiode fait d’elle la première-née de Cronos. L’Hymne homérique à Aphrodite indique que Cronos l’engendre « la première — et aussi la dernière », sans doute parce qu’elle est la dernière à être recrachée par son père. Aînée des dieux, elle jouit d’une considération particulière parmi les Olympiens. L’hymne delphique d’Aristonoos la nomme ainsi la « maîtresse du ciel et de la terre ».

Presque aucun mythe ne se rattache à cette déesse. Dans l’Hymne homérique à Aphrodite, Apollon et Poséidon la poursuivent de leurs assiduités, mais Hestia refuse leurs propositions à tous deux et jure sur le Styx, en touchant la tête de Zeus, de rester vierge à jamais — tout comme Artémis et Athéna. En compensation, elle obtient de Zeus le privilège d’être honorée dans chaque demeure humaine et dans tous les temples. La légende est probablement inventée par l’auteur pour mettre en évidence ses principales caractéristiques : Hestia est une déesse vierge et immuable. Quand Platon met en scène le cortège des Olympiens, dans le Phèdre, il précise qu’Hestia n’en fait pas partie, car elle demeure en permanence sur l’Olympe.

Ovide mentionne par ailleurs une tentative de Priape d’attenter à son honneur. On la voit, sur les vases, participer à la procession des dieux lors des noces de Pélée et Thétis ; un kylix la représente sur l’Olympe avec les autres dieux et un autre la montre assistant avec Aphrodite à l’arrivée d’Héraclès sur l’Olympe.

Iconographie

Hestia est rarement représentée dans l’art grec. Quand c’est le cas, elle n’a que rarement des attributs caractéristiques. En général les Anciens la représentaient debout, sévèrement vêtue, avec un voile sur la tête.

Étymologie

Son nom ionien est Ἱστίη / Histíê et son nom dorien Ἱστία / Histía. L’étymologie du nom dépend de l’existence ou non d’un digamma (ϝ) initial, qui n’est attesté que dans la glose d’Hésychios d’Alexandrie et dans un anthroponyme arcadien. Le rapprochement avec Vesta (peut-être de *wes-, « brûler »), effectué dès l’Antiquité, est donc difficile à expliciter, bien que vraisemblable.

Attributs

Ses attributs : le feu, le foyer

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 30/08/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :