Les plus grands méchants du cinéma (partie 1)

Numéro 1: Hannibal Lecter

Hannibal est un homme de « goût » si l’on peut dire : il se caractérise par une certaine classe et un grand savoir. Au premier abord, le Dr Lecter a tout d’un homme respectable : intelligent, cultivé et adepte des bonnes manières. L’aguichante façade cache pourtant un dangereux meurtrier.

Bien que d’une grande abomination, les crimes du Dr Lecter obéissent à une logique, à un certain sens esthétique et moral qui sont propres à Hannibal. Loin de justifier les atrocités qu’il commet, ses motivations donnent un sens à ces actes et rendent le personnage plus sympathique (mentionné précédemment le choix de tuer le flûtiste afin d’améliorer la qualité de l’orchestre par exemple).

La conscience d’Hannibal ne réprime pas ses actes. Il agit sans le moindre remords et sait toujours faire preuve d’un certain humour noir lorsqu’il commet un meurtre ou quand il en fait le récit. En effet, si Lecter manque de sens moral, son sens de l’humour, lui, est souvent au rendez-vous, ce qui dénote avec la nature de ses crimes et rend le personnage à la fois insondable et paradoxal : comment un homme aussi fin, aussi pointu sur la nature humaine, peut en même temps faire preuve d’une telle inhumanité ? Personne ne semble pouvoir pénétrer les dédales obscurs du cerveau malade d’Hannibal Lecter.

Jodie Foster est Clarice Starling, dans les livres ces deux-là finissent ensemble…

C’est un homme doté d’un très grand pouvoir de manipulation et d’analyse, ce qui en font un prédateur redoutable. Dans le premier volet, bien qu’enfermé et visiblement en position de faiblesse, il est celui qui tire les ficelles tout du long. Il s’évadera ensuite grâce à sa ruse et tient en échec les autorités compétentes qui tentent de mettre la main dessus.

Numéro 2: Norman Bates

Norman Bates est atteint de dédoublement de la personnalité (à ne pas confondre avec la schizophrénie). Après son matricide, il a développé trois personnalités distinctes qui partagent le même corps.

  • Norman: Il est comme un petit garçon, timide et renfermé sur lui-même. Totalement soumis à la tyrannie de Norma, sa mère, il fait tout pour lui éviter la prison et l’asile. Même s’il lui résiste parfois, il se sent impuissant sans elle. Il est très intéressé par les femmes, mais il sait que ces pulsions rendent sa mère furieuse.
  • Norma: La personnalité la plus dangereuse. Mère de Norman, elle est agressive, impitoyable et tyrannique. Elle veut garder son fils à son service pour toujours, et donc tue tous ceux qui se mettent entre eux, notamment les jeunes femmes. Quand il revêt cette personnalité, Bates s’habille avec les vêtements de sa mère et une perruque, et imite sa voix criarde. Son arme préférée est un couteau de boucher.
  • Normal: La personnalité la plus adulte de Bates. Il gère le motel seul et maintient la paix entre les deux autre personnalités, même s’il ne peut contenir la folie de Norma. Un peu gauche, il est cependant très poli et docile, même séduisant dans les films.

Numéro 3: Darth Vader

Il s’agit du personnage central de l’ensemble des six films. Surtout après la création de la prélogie (Épisodes I, II et III) car originellement son fils Luke Skywalker était le seul vrai héros de la trilogie (Épisodes IV, V et VI). C’est la création de la prélogie et la restauration complète de la trilogie qui ont mis Dark Vador au centre de toute l’histoire de La Guerre des étoiles en en faisant un personnage complexe et passionné, et en le sortant du seul rôle de grand méchant dans lequel la trilogie d’origine l’avait cantonné et sauvé in fine.

En 2005, George Lucas a livré une clé pour mieux comprendre ce personnage fort complexe. Selon le créateur de Star Wars il faut comprendre qu’Anakin n’est pas réellement un traître : lorsqu’il devient Dark Vador, il continue d’être l’Élu de la Prophétie Jedi. Anakin devait même devenir Dark Vador afin d’accomplir la prophétie. Car en devenant un Sith il peut ensuite anéantir la lignée des Sith, c’est-à-dire lui-même et l’Empereur Palpatine (Dark Sidious). Ainsi la Prophétie fait référence à un sacrifice (l’Élu doit se sacrifier pour restaurer l’équilibre au sein de la Force).

Le souffle provenant de Dark Vador a été enregistré grâce à un micro installé dans un appareil servant à la plongée sous-marine.

L’armure de Dark Vador est largement inspirée de la tenue médiévale des samouraïs, casque et masque facial compris (bien que le modèle original soit beaucoup plus coloré et ne comporte pas de cape). C’est après une question concernant la respiration du personnage que George Lucas a mis à contre-cœur un casque-respiratoire au Sith.

Citations célèbres

« Votre manque de foi me consterne. » (I find your lack of faith disturbing, en VO) (en parlant à l’amiral en charge de la défense de l’Étoile noire assurant que celle-ci ne court aucun risque face à une attaque des rebelles, épisode IV).

« Non, je suis ton père. » (No, I am your father, en VO) (en parlant à Luke Skywalker, qui venait de l’accuser d’avoir tué son père). Cette citation est plus souvent citée sous la forme : Luke, je suis ton père.

« Oui, mon maître. » (Yes, my master, en VO) (après chaque réplique de l’Empereur ou presque, surtout dans l’épisode VI)

« Excuses acceptées, capitaine Needa. » (après l’avoir étranglé.)

« Lancez la Chasse. »

« Vos histoires d’astéroïdes ne m’intéressent pas, amiral. Je veux ce vaisseau, pas des excuses. » Vador à Piett.

« La Force est avec toi jeune Skywalker. Mais tu n’es pas encore un Jedi. » Vador à Luke.

« Impressionnant. Très impressionnant. Obi-Wan t’a bien formé. Tu sais contrôler ta peur. Maintenant libère ta colère, seule ta haine peut me détruire. » Vador à Luke.

« Luke, tu peux détruire l’Empereur. Il l’a prévu… tel est ton destin. » Vador à Luke.

« Pour une fois, laisse-moi te regarder avec mes propres yeux. » Vador à Luke, avant d’ôter son casque et de mourir.

« Ton destin est lié au mien. » Vador à Luke.

« La boucle est maintenant bouclée. » Vador à Obi-Wan

Je ne dis pas « non » au côté obscur de la force…

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M(onster)

Publicités

~ par Lady sur 27/10/2010.

2 Réponses to “Les plus grands méchants du cinéma (partie 1)”

  1. Hey c’est genial que tu continue le blog!!! 😀 mais dis moi tu es en mode gore ou quoi??? 😉
    Allez bon courage, et j’aime tjrs autant ta façon d’écrire!!!!
    (La rédac)

    • Salut à toi,
      c’est gentil merci. Je ne dirai pas « en mode gore », simplement en mode Halloween, mais ne t’inquiètes pas dès la semaine prochaine on reprend un mode BEAUCOUP plus soft!
      Lady M(onster)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :