Quelques déesses égyptiennes

Hathor

Dans la mythologie égyptienne, Hathor (grec : Athyr) est à l’origine une déesse céleste confondue avec Nout. Son attribut est le collier à contrepoids. Considérée comme l’œil de Rê, c’est elle qui, dans la version de l’Ogdoade d’Hermopolis, châtie les humains.

Mais elle est plus connue en tant que déesse des festivités et de l’amour. Dans ce rôle, elle était adorée à Denderah et, associée au dieu Horus, dans la ville d’Edfou. Elle était représentée sous les traits d’une vache, ou d’une femme portant le disque solaire entre ses cornes. Elle avait également pour fonction de fournir la nourriture céleste pour les morts dans les enfers.

Hathor a pour mari Horus et pour fils Harsomtous (surnommé Horus le jeune) et Ihy.

Hathor est certainement une des divinités les plus anciennes de l’Égypte antique, car sa représentation est marquée sur la palette de Narmer. Son nom signifie « Demeure du dieu Horus », ce qui fit d’elle l’épouse du dieu-faucon.

Durant toutes les époques les pharaons craignirent et respectèrent la déesse et se mirent sous sa protection. Elle est considérée comme leur nourrice et représente la reine. Hathor peut être donc l’épouse de Behedetite (Horus d’Edfou) ou encore épouse des deux divinités d’Ombos, Sobek et Haroéris. Elle est la reine des pays étrangers : Dame de Nubie, Reine de Libye, Épouse de Syrie et Grande de Palestine. Elle est intégrée très tôt au panthéon phénicien en grande Dame de Byblos, mais aussi reine du pays de Pount.

Bastet

Bastet est la déesse de la musique, de la joie et de la maternité aux traits félins dont le centre religieux se trouvait dans la ville de Bubastis (Égypte).

Étymologie

Le nom que lui donnaient les Égyptiens était vraisemblablement Bast. La confusion vient du fait qu’un hiéroglyphe était souvent ajouté après le mot pour préciser la prononciation du son final (ce nom s’écrivait bȝstt). Les premiers égyptologues ne l’avaient pas interprété en tant que tel, conduisant à la translittération en Bastet.

Attributs

Les attributs qui lui sont associés sont la couronne-Atef, la couronne-Hedjet, le disque solaire, l’égide, le panier, le sistre et l’uræus.

Sekhmet

Sekhmet (la puissante) est une déesse de la mythologie égyptienne. Elle est représentée par une femme à tête de lionne portant le disque solaire ; de sa bouche de lionne sortent les vents du désert.

Déesse guerrière personnifiant les ravages du soleil, elle est l’instrument de la vengeance de Rê contre l’insurrection des hommes. Son corps brûlant et ses flèches incandescentes détruisent les ennemis du roi.

Identifications et généalogieElle est épouse de Ptah et mère de Néfertoum dans la triade Memphite.

La déesse chatte Bastet s’identifie parfois à Sekhmet.

Culte

Elle apporte les maladies par ses miasmes (entre autres durant les cinq derniers jours de l’année, avant le retour de l’année nouvelle). Afin d’éviter qu’elle ne tue tous les humains, Rê dut lui faire préparer un breuvage spécial d’alcool coloré de rouge pour apaiser sa soif de sang. De cette façon, elle est remplacée par Hathor. C’est cette histoire qui était répétée lors d’un festival de l’ancienne Égypte où l’alcool était consommé de façon délibérément excessive.

Cependant, l’initié peut gagner ses faveurs à condition de vaincre ses propres peurs ; car malgré sa violence, la déesse a le pouvoir de guérison, ce qui l’a consacrée déesse des médecins.

Isis

Isis est le nom grec d’Aset (ou Iset), la déesse protectrice et salvatrice de la mythologie égyptienne. Elle fait partie de la grande Ennéade d’Iounou (Héliopolis).

Isis semble avoir été aux temps anciens la personnification du trône ; son nom en hiéroglyphes Iset, signifie le siège. Dans les inscriptions, elle est représentée sous les traits d’une femme coiffée d’un siège (qui ressemble à un escabeau à trois marches).

Plus tard, sa représentation change ; on la voit comme une femme portant les cornes de la vache enserrant un globe lunaire (À ne pas confondre avec Hathor).

Attributs

Isis prit l’aspect et les attributs de plusieurs autres déesses comme Serket, Hathor, Neith et Nout, pour les fondre en une seule et unique divinité.

Ses attributs, qu’elle partage avec d’autres divinités, sont :

  • l’ânkh, la croix ansée symbole de vie ;
  • le sistre et le collier menat d’Hathor ;
  • le disque solaire et les cornes d’Hathor ;
  • la coiffe en forme de vautour, attribut des déesses célestes ; avant d’être représentée avec la coiffe en vautour, elle portait une couronne en forme de trône royal.
  • le nœud Tyt, symbole de fécondité.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 22/11/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :