Traditions et symboles profanes

La veillée de Noël

La soirée du 24 décembre qui, pour les catholiques, est coupée par la messe de minuit, est dans la très grande majorité des cas, passée en famille. Au Japon, les couples fêtent généralement Noël sous la forme d’une soirée romantique au restaurant, ou à la maison en famille pour ceux qui ont de jeunes enfants. En France, Noël est désormais considérée comme une fête familiale ou commerciale.

Le repas de Noël, avec la dinde de Noël et la bûche de Noël, en est le repas festif. La bûche de Noël est un dessert en forme de petite bûche ; souvent c’est un gâteau roulé recouvert de crème au chocolat, parfois il s’agit d’une glace. Cette bûche rappelle la tradition ancienne de mettre dans le feu une grosse bûche au début de la veillée ; celle-ci ayant été choisie pour sa taille et sa qualité, car elle devait brûler pendant toute la veillée.

Le Père Noël

Chargé d’apporter des cadeaux. Il est représenté comme un vieil homme pourvu d’une longue barbe blanche et d’une houppelande rouge. Cette image est accompagnée de tout un folklore : traîneau volant tiré par des rennes, lettre de demande de cadeaux à son intention, son sac rempli de jouets, etc.

Personnage d’invention anglo-saxonne au XIXe siècle, on trouve la première mention du « père Noël » en français en 1855. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper’s Weekly. À l’origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge au gré de la fantaisie des illustrateurs.

S’il est inspiré du saint Nicolas chrétien, notamment par ses habits, on peut aussi l’assimiler à Julenisse, un lutin scandinave qui avait la même fonction à la fête de la mi-hiver, jul, en norvégien, (ou « Jol » ou « Midtvintersblot » correspond au solstice d’hiver) et aidait aux travaux de la ferme.

Les cadeaux de Noël

Les présents s’échangent le jour de Noël avec les personnes réunies sous le même toit, et dans les jours qui suivent avec la famille et les amis proches. Ces cadeaux sont bien emballés dans des papiers aux motifs colorés. Ils sont ouverts le matin de Noël, ou parfois à la fin de la veillée de Noël. Pour les enfants, ces cadeaux sont essentiellement des jouets, et Noël est la période où les marchands de jouets réalisent l’essentiel de leurs ventes.

Pour les chrétiens, ces cadeaux font référence aux cadeaux offerts à l’enfant Jésus par les rois mages : l’or, l’encens et la myrrhe. La tradition de faire des cadeaux se maintient hors de tout contexte chrétien. Gérald Berthoud, professeur d’anthropologie culturelle et sociale à l’Université de Lausanne, l’explique ainsi: « La période de Noël, qui est très chargée cérémoniellement, possède une certaine intensité rituelle. Même si nous vivons fondamentalement dans une société marchande, il y a dans cet échange de cadeaux quelque chose qui est de l’ordre du don et qui est universel dans son principe: ils créent, maintiennent et consolident des liens ; ils constituent en quelque sorte une matrice du social. »

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 21/12/2010.

Une Réponse to “Traditions et symboles profanes”

  1. Sublime lecture, merci beaucoup !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :