L’Espagne: le flamenco

Le flamenco, selon certains auteurs, trouverait son origine dans trois cultures : musulmane, juive et andalouse chrétienne. L’origine arabo-musulmane n’est cependant pas démontrée, et peut être contestée. Les conquérants arabes almohades préconisaient en effet l’orthodoxie religieuse sans complaisance lyrique, ils n’ont pas emporté avec eux l’art du flamenco. La véritable origine de cette musique doit être recherchée dans l’ethnologie du peuple qui l’a conservée et transmise, c’est-à-dire le peuple Gitan. Les Gitans, originaires de l’Inde, ont conservé de larges franges de leur culture d’origine, à savoir la langue (le Calé et la musique). Une étude comparative de la danse indienne (Bharata natyam, Mudras et surtout Kathak) et la danse flamenca (par exemple Carmen Amaya) permet de dégager des similitudes exactes. Exégètes, musicologues, chercheurs, s’accordent à penser aujourd’hui que Triana (quartier de Séville), est le berceau du flamenco. C’est en effet dans cette ville que poètes et musiciens trouvèrent refuge vers le XVIe siècle. D’autres sources, telle la bibliothèque de Séville, fait remonter la venue de troubadours « réfugiés » en raison de persécutions au XIIIe siècle.

Il est souvent dit que le flamenco est né des Gitans. Ce qui, comme le souligne Michel Dieuzaide n’est pas tout à fait exact, et de nuancer : « Le flamenco ne se confond pas avec les Gitans, il s’en faut ; les payos (ou gadgés pour les Roms), y jouent un rôle important, mais les Gitans lui donnent son style ». Certains historiens considèrent que les Gitans par nomadisme, ont fortement contribué à la diffusion du flamenco en arrivant en Espagne, au début du XVe siècle. Ils ne furent pas seulement les diffuseurs de cet art, mais les importateurs de la sémantique flamenca, dont la source est indienne, aussi bien pour la danse que la musique.

Selon certains musicologues, les Gitans intégrèrent les diverses sonorités musulmanes, telles que nous pouvons encore les entendre de nos jours, avec el Hadj Abdelkrim Raïs 1, tout en en modifiant le rythme. Mais il se pourrait que le mimétisme ait opéré en sens contraire, et que le flamenco devenu populaire en Espagne, ait ete influencé par la culture arabe qui en a reproduit les intonations. Il est en effet connu (Ibn Khaldun) que le monde arabe a exercé une vive influence en Espagne, à la fois par ses auteurs, penseurs et musiciens. Les meilleurs locuteurs arabophones au XVIeme siècle étaient, du moins l’affirme l’historien Ibn’ Khaldun, les andalous. Ainsi, c’est en Espagne que le monde musulman ait eu ses meilleurs philosophes et penseurs. La musique flamenca, produit typique de la terre d’Espagne, exerça son influence en terre d’Islam lors des exils (décret d’Alhambra en 1610). Il convient donc légitiment de s’interroger : qui influence qui dans l’éléboration d’un art et ne point passer sous silence l’influence indienne directe qui conditionne la culture Gitane. Les Gitans s’inspirent également des cantiques liturgiques chrétiens mozarabes, ou « rites mozarabes », dont la présence est attestée dès le début du IXe siècle. Ces liturgies seront remplacées (pour ne pas dire interdites) vers le début du XIe siècle par les papes qui se succéderont, ainsi que par les rois de Castille et d’Aragon. Elles seront de nouveau autorisées au XVIe siècle par l’évêque Cisneros de la cathédrale de Tolède, qui voit là une bonne façon de ramener au bercail les « Infidèles ». Le Mozarabe apparaît pleinement dans la poésie des troubadours appelée « muwachchaha », terme que l’on retrouve déformé dans la langue Rom sous la forme « muvaachaha ».

Enfin, la profonde sensibilité musicale des Gitans, puise également dans la douceur, l’exil et la tristesse des berceuses des mères juives.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 03/01/2011.

2 Réponses to “L’Espagne: le flamenco”

  1. j’adore le flamenco j’en fais a mes heures perdues, je suis heureuse d’avoir connu cette danse, pas seulement une danse, non, c’est un art de vivre !! merci a tous d’avoir lus mes ressentis !! bisous 🙂 😉 !! ❤ x3

    • Chère Mélissa,
      merci à toi pour ce très joli commentaire. Je suis moi-même « danseuse » , mais pas de flamenco. Cependant je serai prête à prendre des cours avec n’importe lequel de ces hombre
      Lady M.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :