Les Etats-Unis: le Pop and Lock

Principe du popping

Le popping repose sur trois principes de base : les hits, l’isolation et les angles.

  • Les hits, ou contractions, sont la contraction des muscles du corps en rythme sur des parties clé de la musique. Il ne s’agit pas de contracter à tout bout de champ au risque d’enlever tout le groove de la danse. Chaque morceau de musique a été réfléchi, il serait ainsi dommage de ne pas réfléchir à son tour lorsque l’on danse dessus. Par conséquent, il faut tenter de trouver les parties clés de la musique afin de pouvoir y placer quelques figures spéciales (ticking par exemple), ou appliquer ses hits correctement (caisse claire, claps, etc). Le corps étant composé d’un grand nombre de muscles, l’impact visuel des hits paraitra encore plus fort si l’on arrive à contracter un grand nombre de muscles (jambes, torse, bras, et même gorge), avec style, bien évidemment.
  • L’ isolation provient du robotting, qui comme son nom l’indique est une technique de mime consistant à imiter la gestuelle d’un robot. Il s’agit de pouvoir isoler chaque partie de son corps pour pouvoir l’activer indépendamment des autres afin de créer un certain effet visuel. On retrouve ce principe de base dans de nombreux mouvements tels que le neck-o-flex qui repose sur l’isolation de la tête par rapport au reste du corps.
  • Enfin les angles, surtout mis en pratique dans le tutting, consistent tout simplement à bouger ses membres avec esthétique. En effet, l’effet visuel est plus appréciable lorsque les mouvements sont effectués avec des angles bien choisis.

Un style de danse comme Mickael Jackson.

Différents Styles

Animation

Style très populaire au Japon, comme le démontre le niveau des crews tels que U-min ou Hamutsun Serve, plus qu’une danse, il consiste à faire vivre la musique à travers la danse à un point extrême si bien que le visuel et l’auditif se confondent.

Ticking

Le ticking est une technique qui consiste à contracter ses muscles à une vitesse élevée, toujours bien sûr en restant en rythme.

Robot

Style plus mainstream que le popping car visuellement plus facilement appréciable par les non-initiés, ce style est souvent confondu avec le popping. Cependant, le robot est un style qui n’a pas nécessairement besoin du pop, il peut ce faire avec plusieurs autres techniques: le popping, le bopping et le dime stopping. Ce style, comme son nom l’indique, consiste à imiter un robot, il s’agit donc d’un style très compact, demandant beaucoup d’isolations.

Bopping

Ce style ressemble beaucoup au popping, mais a une technique différente de celui-ci. Le bopping utilise les articulations du corps pour donner un effet du pop ou plutôt de vibration. Un exemple: imaginons un bras en mouvement qui s’arrête brusquement. Un popper va tout simplement contracter ses muscles pour donner un effet, tandis que celui qui pratique le bopping va arrêter son mouvement et rajouter une petite vibration à son bras par une petite secousse.

Waving

Le waving consiste à faire des vagues (waving = ondulation) avec son corps. Ne pas confondre avec le boogaloo qui pourrait sembler être le même principe.

Boogaloo

Le boogaloo consiste à rouler les articulations du corps comme les poignets, le coup, le bassin, les genoux, etc. Ce style est souvent associé au popping, avec lequel il se combine très bien (beaucoup de gens le confondent d’ailleurs ces deux styles); il a été rendu très populaire par le groupe Electric Boogaloo. Il est important de faire la différence entre ces deux styles, dont l’un utilise comme technique la contraction des muscles (popping), tandis que l’autre est basé sur la rotation des articulations (boogaloo).

Tutting (ou Tetris)

Le Tétris fait référence au jeu d’arcade et se définit par des mouvements à angle droit. On appelle aussi ça l’égyptien. Il s’agit de jeux de bras que l’on enchaîne en rythme seul ou à plusieurs pour dessiner des figures. Le symbole de cet art est nommé Pharaon.

Fillmore

Le Fillpore est un style qui joue avec des positions d’origine militaire, comme le fait de porter un main à sa tempe. À la différence des autres styles, il est possible d’utiliser ce style sans forcer vraiment le ‘hit’ lors des temps.

Liquid Pop

Les informations à propos du Liquid Pop restent relativement floues. Cependant, le style est apparu dans les années 90 dans les raves. Ce style de danse s’est développé avec la montée des technologies sonores de plus en plus puissantes et les sons de plus en plus psychedelique. L’ouverture vers des nouvelles possibilités de musique et la trance a joué un rôle majeur.

Locking

Un des mouvements de base est le « pointage », de l’anglais pointing, c’est-à-dire le fait de pointer. Cela vient de l’affiche de recrutement pour l’armée américaine où l’on voyait l’Oncle Sam pointant le doigt vers le spectateur avec le slogan : « I want you for U.S. army ». Il existe aussi plusieurs autres mouvements comme le Stop and go or Bus stop. Le locking est beaucoup plus musical que le break dance et est très expressif. Il se danse principalement avec le bassin, les pointes, les expressions du visage (très importantes) et certains mouvements qui veulent dire « tape-m’en cinq » (give me five).

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M♥

Publicités

~ par Lady sur 15/01/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :