Les Aristochats

Les Aristochats est le 25e long-métrage d’animation et le 20e « Classique d’animation » des studios Disney. Sorti en 1970, il est inspiré d’une histoire de Tom McGowan et Tom Rowe.

Une suite était prévue pour 2007, mais elle fut annulée début 2006.

Synopsis

À Paris, en 1910, une riche vieille dame, Adélaïde de Bonnefamille, rédige un testament par lequel elle lègue toute sa fortune à sa chatte angora Duchesse et à ses trois chatons, Marie, Toulouse et Berlioz. Mais son cupide majordome Edgar, qui devait hériter de tous les biens à la mort des chats, décide de hâter la procédure en se débarrassant définitivement de toute la famille féline.

 

Mais le projet est mis à mal par deux chiens de ferme, Napoléon et Lafayette, et Duchesse et ses enfants se retrouvent abandonnés loin de leur maison qu’ils n’ont jamais vraiment quittée auparavant. Heureusement pour eux, Thomas O’Malley, un séduisant chat de gouttière, les sauve de ce mauvais pas. Grâce à lui, ils vont découvrir la bohême parisienne (incarnée par Scat Cat et son cat-band) avant de retrouver leur cher foyer et leur non moins chère maîtresse.

Autour du film

C’est le dernier long-métrage initié par Walt Disney avant sa mort, en décembre 1966. C’est également la dernière prestation de Bill Thompson, qui avait prêté sa voix à de nombreux personnages Disney depuis Alice au pays des merveilles (1951) ainsi qu’à Droopy.

La chanson Tout le monde veut devenir un cat a été écrite par Floyd Huddleston et Al Rinker ; Thomas O’Malley par Terry Gilkyson ; les frères Sherman (Richard & Robert) ont composé The Aristocats et Gammes et Arpèges. Maurice Chevalier chante la chanson du générique (The Aristocats) dans la version française comme dans la version originale. Dans cette dernière, il chante d’abord en anglais et termine par un couplet en français. Ce fut là sa dernière prestation car il mourut peu de temps après.

Louis Armstrong devait interpréter Scat Cat dans la version originale du film, (d’où la trompette) mais abandonna le projet.

Les prénoms des trois chatons sont un hommage à la chanteuse Maria Callas, au peintre Henri de Toulouse-Lautrec et au compositeur Hector Berlioz.

Sur la malle où Edgar termine enfermé, on lit « Tombouctou, Afrique-Équatoriale française ». Sauf que cette ville, aujourd’hui malienne, était à l’époque en Afrique occidentale française.

Dans la version originale du film, Eva Gabor prête sa voix à Duchesse avant d’être Bianca dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977). Dans la version française du film, c’est Michèle André qui prête sa voix à Duchesse ; elle sera également la voix de Belle Marianne dans la version française de Robin des Bois (1973).

La production du film dura quatre ans et coûta plus de 4 millions de dollars. Il comprend plus de 325 000 dessins, 20 séquences principales pour 1 125 scènes séparées, 900 décors. Il a été réalisés par 35 animateurs et plus de 200 autres artistes.

Comme pour beaucoup de productions Disney, de nombreux produits dérivés ont vu le jour, notamment sous forme d’images Panini et de figurines Esso ou Kinder.

Le film contient beaucoup de similarités avec Les 101 Dalmatiens (1961), comme les deux fourgons qui apparaissent dans les deux films. L’histoire tourne aussi autour du même sujet : l’enlèvement d’animaux. Le film fait partie des longs métrages d’animation de Disney utilisant des animaux domestiques comme base, l’un des deux principaux thèmes avec les contes de fées.

Le film fut décliné en une adaptation en livre-disque narrée par Louis de Funès.

La façon dont Thomas et Duchesse dansent ensemble est reprise par Robin et Belle Marianne dans Robin des Bois (1973). Rosina Lippi-Green indique dans une étude des parlers anglophones dans les films d’animation Disney, que le personnage de Thomas O’Malley, avec un argot américain socialement marqué et Duchesse avec un anglais plus courant voir sophistiqué sont des stéréotypes des amants potentiels du cinéma, le mâle romantique ayant souvent un accent différent, voir étranger. Le schéma est similaire dans La Belle et le Clochard (1955) avec Clochard et Lady.

 Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 20/01/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :