Les aphrodisiaques

Historique et usages

Le terme aphrodisiaque, est dérivé d’Aphrodite, la déesse de l’amour dans la mythologie grecque et semble apparaître pour la première fois au XVIIIe siècle.

L’usage des aphrodisiaques s’apparente à une tradition folklorique. La plupart sont utilisés afin de stimuler le désir sexuel ou dans le but d’augmenter les performances sexuelles des hommes comme des femmes. Les effets recherchés peuvent être multiples : une érection facilitée ou augmentée, une sensation de légèreté, une libido ou un orgasme plus intense. Certains sont issus de plantes et épices, directement consommés ou élaborés, ou encore à partir d’éléments animaux. D’autres encore sont désignés afin d’augmenter la virilité ou encore pour lutter contre l’infertilité.

Des études mettent en avant que l’usage d’aphrodisiaques n’a pas d’effet bénéfique en traitement de la dysfonction sexuelle, ou encore évoquent un effet placebo. Certains parfums (SeXeS par exemple) et composés chimiques ou drogues, comme le poppers, sont utilisés comme aphrodisiaques bien qu’ils ne soient pas considérés comme tel.

Substances supposées aphrodisiaques

Goji

Asa foetida

Balut

Bois de Santal

Bois bandé (Roupala montana Aubl.)

Caféine

Cannabis

Cannelle

Mouche cantharide

Capucine : fleurs crues

Cardamome

Catuaba : il s’agit de l’écorce d’un genévrier appelé Juniperus brasiliensis (Cupressaceae).

Céleri

Centella (Apiacée): plante grimpante consommée en Inde et en Chine en salade ou infusion.

Chocolat

Damiana – Turnera diffusa Willd. ex Schultes (Turneraceae) ou Turnera aphrodisiaca.

Éleuthérocoque

Eucalyptus

Galanga

Gelée royale

Gingembre (Zingiber officinalis)

Ginseng ou PANAX GINSENG

Girofle (clou de)

Grenade

Guarana (Paullinia Cupana)

Kawa kawa

Huîtres

Hydromel

Kola

Mandragore, pour des vertus hallucinogènes, stupéfiantes, aphrodisiaques ou même thérapeutiques.

Maniguette, (Richeria grandis)

Maca – Lepidium pervuvianum L. (Cruciferae)

Marbri

Moutarde

Muira puama

Noix de muscade

Pavot dont est extraite la papavérine.

Poivre

Poivron

Potiron : pour ses graines

Romarin

Rudbeckia

Safran : pour ses fleurs

Salsepareille (Smilax)

Sésame

Tribule terrestre

Turnère

Vanille

Verveine

Whippet : pour leur gimauves

Ying Yang Huo

Ylang-ylang

Yohimbe : pour la substance médicinale qu’on tire de son écorce, la yohimbine, un alcaloïde vasodilatateur.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 17/02/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :