Atonement

Reviens-moi (Atonement ou Expiation au Québec), est un film britanno-français dramatique de Joe Wright sorti en 2007. Il est tiré du roman Expiation (2001) d’Ian McEwan par Christopher Hampton, le scénariste oscarisé pour Les Liaisons Dangereuses.

Le film a ouvert le Festival de Film de Venise, ce qui fit de Wright, notamment nommé aux British Academy of Film and Television Arts, pour sa réalisation d’Orgueil et Préjugés en 2005, le plus jeune réalisateur à ouvrir ce festival, à 35 ans. Le film a également ouvert le Festival International de Film de Vancouver.

Synopsis

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

En 1935, une fille de treize ans, Briony Tallis, et sa famille, vivent dans l’insouciance et les privilèges de leur immense demeure. Briony est décidée à devenir romancière, et, lorsqu’elle aperçoit sa sœur, Cécilia, dans les bras du fils d’un des domestiques, Robbie, sa naïveté va la pousser à accuser ce dernier d’un acte qu’il n’a pas commis. Robbie sera alors emprisonné et envoyé sur les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale. Les années suivantes, Briony tente d’expier sa faute…

Autour du film

Le film se démarque, entre autres, par un plan-séquence remarquable illustrant la bataille de Dunkerque, plus précisément les conditions d’attente d’évacuation de soldats britanniques sur la plage. Ce plan a nécessité près de 2 000 figurants.

Récompenses

Oscars (2008) : Oscar de la meilleure musique de film pour Dario Marianelli

Golden Globe Award (2008) : meilleur film dramatique

L’effet Christian Dior…

Pour la première période -dans la grande maison, en 1935, en période de canicule-, le cinéaste et son chef-opérateur ont eu recours à une technique particulière : « Nous avons utilisé un « filtre » spécial, autrement dit des bas Christian Dior qui donnent un bel éclat irisé aux reflets et rendent la lumière plus douce », expliquent-ils. « Cependant, alors que les événements prennent une tournure plus sombre, nous utilisons le même dispositif mais la lumière est de moins en moins douce. Le film comporte aussi des aspects assez sombres. » Pour la deuxième période (la guerre), ils ont opté pour un tournage caméra à l’épaule, à la fois pour donner le sentiment d’ « un reportage pris sur le vif » et pour « rendre les éclairages plus durs, plus blafards ».

Source:

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 25/02/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :