Braveheart

Braveheart, également intitulé Cœur vaillant au Québec, est un film historique américain réalisé et interprété par Mel Gibson, sorti en 1995.

Sur le thème de la « Justice » et de la « Liberté », il s’agit d’une évocation de la vie tumultueuse de William Wallace, héros et symbole de l’indépendance écossaise, qui à la fin du XIIIe siècle, osa affronter, à la tête des clans écossais unis, les troupes du roi Édouard Ier d’Angleterre qui tentait d’envahir l’Écosse.

Le pitch: Édouard Ier d’Angleterre, surnommé « Longshanks », a occupé une bonne partie du sud de l’Écosse, et son oppression conduit à la mort le père et le frère de William Wallace. Des années plus tard, après que Wallace a été élevé à l’étranger par son oncle, les Écossais continuent de vivre sous les lois cruelles de Longshanks. Wallace revient avec l’intention de vivre comme paysan et d’éviter de s’impliquer dans les troubles qui agitent le pays. Wallace retrouve son amie et amour d’enfance, Murron MacClannough, à laquelle il montre le chardon, soigneusement préservée, qu’elle lui avait donné alors enfant. Les deux jeunes gens se marient en secret afin d’éviter le décret du noctis primae que le Roi a énoncé. Plus tard, quand un soldat anglais brutalise Murron et tente de la violer, elle se débat mais reçoit une gifle. Wallace vole à son secours et croit qu’elle est parvenue à s’échapper. Mais le shérif la rattrape et lui coupe la gorge en public, en proclamant : « une attaque contre les soldats du roi est pareille à une attaque contre le roi lui-même ». En représailles, Wallace et les villageois massacrent la garnison anglaise. Wallace coupe la gorge du shérif au même endroit et avec le même poignard que pour Murron.

Catherine McCormack as Murron

Conception et production du film

Le scénario de Braveheart se base principalement sur The Actes and Deidis of the Illustre and Vallyeant Campioun Schir William Wallace, un poème épique de Blind Harry (en), auteur du XVe siècle. Face aux critiques, le scénariste Randall Wallace s’est défendu ainsi : « Est-ce que Blind Harry a raison ? Je ne sais pas. Je sais que cela parlait à mon cœur et c’est ce qui m’importait».

Icon Productions, la société de production de Mel Gibson, a des difficultés à trouver des investisseurs, même en mettant en avant Gibson comme tête d’affiche du film. Warner Bros. est prêt à apporter des fonds au projet si Gibson accepte de signer pour un nouvel épisode de L’Arme fatale, ce que refuse l’acteur. Paramount Pictures est d’accord pour distribuer le film aux États-Unis et au Canada à la condition que les Studios Fox se portent comme partenaires pour les droits internationaux. Le projet de Braveheart prend tellement de temps à Mel Gibson que, en parallèle, Luc Besson finit par abandonner l’idée de lui donner le rôle principal du Cinquième Élément malgré l’accord de l’acteur pour tourner dans ce film.

Durant le tournage, l’équipe passe six semaines en Écosse alors que les principales scènes de bataille sont tournées en Irlande, avec la participation de membres de l’armée de réserve de l’armée irlandaise, auxquels il a été accordé exceptionnellement le droit de se faire pousser la barbe. Pour minorer les coûts, Gibson utilise les mêmes figurants pour jouer les soldats des deux camps. Le nombre de figurants monte jusqu’à 1 600 pour certaines scènes. Gibson a par la suite adouci les scènes de bataille pour éviter que le film soit classé NC-17 par la MPAA.

Gibson dit s’être inspiré des grandes épopées cinématographiques qu’il aimait dans son enfance, comme Spartacus de Stanley Kubrick ou Les Grands Espaces de William Wyler. L’atmosphère celtique du film est parfois expliquée par les origines irlandaises de Mel Gibson.

Anecdotes

  • Mel Gibson a fait appel à Terry Gilliam pour diriger Braveheart, mais ce dernier a décliné la proposition et il a donc décidé de le réaliser lui-même.
  • Le tournage se partage entre l’Écosse (pour les scènes de village), l’Irlande (pour les sites de châteaux, et des deux principales batailles), et les studios Ardmore (pour les séquences d’intérieur).

  • Mel Gibson a eu des démêlés avec des organismes de protection des animaux qui ont cru que les chevaux utilisés dans les violentes scènes de combat étaient réels, alors qu’ils étaient en réalité faux.
  • King John’s Castle à Limerick, où de nombreuses scènes ont été tournées, a déjà été utilisé pour des scènes de Au-delà de la gloire de Samuel Fuller.
  • Une version longue a été réalisée avec une scène principalement allongée de la torture de William Wallace, censée représenter la sentence médiévale hanged, drawn and quartered et montrer toutes les tortures que cet homme avait enduré, mais elle fut coupée car jugée « choquante ».

Musique

La musique originale de Braveheart a été composée et dirigée par James Horner, et interprété par l’Orchestre symphonique de Londres. La bande originale a été éditée dans le commerce en 1995 par le label Decca, puis un autre album, intitulé More Music from Braveheart et édité en 1997, également par Decca, proposait d’autres extraits et comportait des dialogues du film.

Erreurs

  • La véritable bataille de Stirling a pour élément principal un pont, lequel n’apparaît absolument pas dans le film. D’ailleurs, il est amusant de noter un détail manquant de réalisme : Mel Gibson, lorsque les fantassins écossais chargent contre l’armée anglaise, tient entre ses mains successivement un marteau de guerre et une épée.
  • William Wallace n’a jamais rencontré Isabelle.
  • Aucun Écossais ne portait de kilt à l’époque.

Sophie Marceau as Isabelle de France

 Distinctions

Le 25 mars 1996, Braveheart a remporté cinq Oscars sur dix nominations. Parmi les autres récompenses obtenues par le film, les plus importantes sont trois BAFTA Awards et un Golden Globe.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 26/02/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :