Armageddon

Armageddon est un film catastrophe américain réalisé par Michael Bay et sorti en 1998.

Synopsis

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

La navette Atlantis est détruite par une pluie de météorites, une autre pluie de météorites détruit New York, Shanghai est détruite par un tsunami suite à la chute d’une météorite, Paris n’a pas non plus été épargnée par un de ces fragments. Ces fragments viennent d’un astéroïde qui se dirige vers la Terre à la vitesse de 35 000 kilomètres à l’heure. Il ne reste plus que 18 jours avant le choc fatal. Dan Truman, le directeur de la NASA, décide alors l’opération de la dernière chance : envoyer une équipe dans l’espace qui se poserait sur l’astéroïde, afin d’y forer un puits dans lequel serait insérée une charge nucléaire. Pour mettre au point cette expédition, il fait appel à Harry S. Stamper (Bruce Willis), le plus grand spécialiste au monde de forage pétrolier. Mais personne dans son équipe de têtes brûlées et haute en couleurs n’a de notion d’astronautisme.

Fin des révélations.

Indépendance et Liberté

De leurs noms originaux Independence et Freedom, ce sont les deux navettes spatiales que la NASA envoie sur l’astéroïde avec à son bord l’équipe des foreurs menés par Harry Stamper. Censés être un projet top secret mené de front avec l’US Air Force, ces « X-71 » (modèle naturellement imaginaire) sont décrits comme les plus résistants des véhicules spatiaux conçus à ce jour, sur l’image des navettes spatiales américaines d’origine mais dans un format toutefois plus grand et avec une armature renforcée de titane. Ce qui n’empêchera pas les lourdes pertes de cette expédition de la dernière chance ; dans l’ordre :

  • Le lieutenant Halsey, Tucker, le colonel Davis, Oscar Choi et Freddy Noonan dans le crash de l’Indépendance, dès l’arrivée sur l’astéroïde. Halsey et Tucker sont éjectés du vaisseau depuis la vitre avant, percée par des micro-météorites, et rebondissent sur la carlingue du Liberté, l’autre vaisseau. Oscar Choi percute violemment l’habitacle après que son siège se soit décroché avec le choc du crash, ce qui fissure son casque.
  • Gruber, lors d’une pluie de météorites sur l’astéroïde lui-même, alors exposé en plein soleil
  • Max Lenner, suite à un dégazage de la fissure qu’il forait (le Scarabée avec lequel il travaillait est également soufflé par le choc)
  • Harry Stamper enfin, qui sacrifie sa personne en restant sur l’astéroïde après le départ de l’équipage, afin d’actionner la bombe nucléaire ; en effet la pluie de météorites a détruit le système de mise à feu à distance de celle-ci.

http://www.dailymotion.com/video/x1kcr9_armageddon-discour-du-president_shortfilms

Nominations

Armageddon a été nommé quatre fois lors de la 71e cérémonie des Oscars :

  • Oscar du meilleur son
  • Oscar des meilleurs effets visuels
  • Oscar du meilleur montage sonore
  • Oscar de la meilleure chanson originale

Autour du film

  • La première partie du scénario reprend la trame du film Les Feux de l’enfer (Hellfighters, 1968) d’Andrew McLaglen qui conte les aventures d’un spécialiste des extinctions de puits de pétrole (inspiré de Red Adair) et ses rapports conflictuels avec sa fille qui vient d’épouser son jeune et intrépide associé.
  • La même année (1998) est sorti un autre film américain avec la même trame de scénario : Deep Impact qui lui est plus axé sur le côté humain de la catastrophe.
  • À ne pas confondre avec le film français Armaguedon d’Alain Jessua, dans lequel joue Jean Yanne.
  • Le film a été adapté en une attraction, Armageddon : Les Effets Spéciaux dans le parc à thème Walt Disney Studios. Un des Scarabées à 12 roues est exposé juste devant l’attraction.
  • Pour l’occasion du film, a été créée une insigne factice de mission, portant la mention « For all mankind » (Pour l’humanité tout entière) et le numéro STS-9?. Le dernier chiffre n’est pas montré mais impose tout de même, se situant entre les missions STS-90 et STS-99, que l’action du film se situe entre ces deux missions, soit entre le 17 avril 1998 et le 11 février 2000. Le film étant pour sa part sorti le 1er juillet 1998 aux États-Unis.
  • Parmi ceux qui regardent l’aperçu satellite de l’astéroide celui qui assemble les 4 parties du transparent en vue infrarouge n’est autre que le réalisateur Michael Bay.

Source: http://fr.wikipedia.org/

Lady M.

Publicités

~ par Lady sur 27/02/2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :